Manager ou leader…Une question de maturité psychique ?

Manager ou leader, c’est le plus grand défi de notre ère :
Passer de gérer notre vie à la diriger !
Passer de manager une équipe à la «  leader » !

Laisser derrière nous un monde qui prend soin de nous et commencer, à la place, à prendre soin du reste du monde. C’est cela qui donne sens à nos vies et de la croissance à nos organisations.

Manager ?

Des gestionnaires très efficaces sont promus à des postes de managers et nous nous demandons pourquoi cela ne conduit pas à de bons résultats. Le but premier du gestionnaire est de maintenir le statu quo, de faire en sorte que les choses restent organisées et de ne pas créer de soulèvement en éloignant l’entreprise ou les individus de ce qui est considéré comme la norme.

Or l’entreprise demande à ses managers de devenir, comme par enchantement, des leaders inspirés et authentiques pour mobiliser leurs équipes autour d’un projet commun enthousiasmant et d’accomplir des percées innovantes.

2 conditions semblent, à la vue de mon expérience, rarement réunies :

Manager ou Leader ?

Le véritable leader s’appuie sur ses compétences sociales (qui ne s’acquièrent que rarement dans la famille, pas encore à l’école, encore moins dans les grandes écoles) pour créer, innover et réussir, avec d’autres, en intégrant les incertitudes d’une réalité incontournable. Le leader doit être capable d’enseigner, il doit être capable de prendre des risques.

Le leadership personnel implique donc de se distancier des masses pour reconnaître sa singularité unique et sa détermination à exprimer sa vérité.

Une vérité qui exprime la réalité de  son expérience, dans l’ici et maintenant et non des opinions, des jugements, des croyances ou les illusions de son idéal du moi qui sont, par essence, coupées de la réalité du champ et qui mènent, de facto, à des impasses regrettables !

Nous avons, en tant qu’être humain, toutes les ressources dont nous avons besoin pour prendre les bonnes décisions et nous ajuster à la réalité, il s’agit de nous relier à cette information si précieuse qui dort au fond de notre être.

C’est ainsi qu’il trouve son axe, puise force et énergie pour influencer ses équipes et prend les meilleures décisions possibles.

Un ego bien développé est essentiel pour pouvoir faire face seul à des vents contraires.

Cet ego doit ainsi être développé et transcendé :

La conscience de soi permet de savoir en quoi je suis différent du statu quo. Un ego sain m’évite de me perdre dans la masse de la conformité sans me perdre moi-même !

Cela demande une maturité psychique et une conscience de soi que seul un travail personnel «  thérapeutique » peut apporter.

Comment reconnaît-on la maturité psychique d’un manager ou d’un leader ?

  • Il est lucide quant à ses possibilités et ses limites et n’exige de l’autre que ce qu’il peut lui donner car il a intégré sa différence et s’est affranchi de toute attente magique vis à vis de son environnement.
  • Il est capable de s’ajuster à « ce qui est »…qui déroge souvent à ses prévisions.
  • Il s’est libéré du despotisme de son idéal du moi. Un idéal du moi qui avait pour principale fonction d’éviter de contacter sa peur de n’être « rien » en maintenant une image narcissique de lui-même, coupée de sa réalité.
  • Il peut privilégier son mouvement intérieur au détriment de ce qui serait une impasse assurée. Les bonnes décisions sont fondées sur la réalité du champ et non sur nos interprétations, nos illusions, notre volonté de contrôle ou de pouvoir.
  • Il est autonome et capable de s’affranchir du regard de l’Autre. Il ose suivre son mouvement et il est prêt à assumer l’impact de ce mouvement dans son environnement. Il est apte à accueillir la réaction de l’autre même s’il exprime un désaccord ou une réprobation.
  • Il trouve sa sécurité dans l’acceptation de la réalité : il assume et construit à partir de sa réalité.

Nous vivons un changement de paradigme qui nécessite, pour tous les acteurs, une aptitude à vivre l’impermanence, l’incertitude et la présence de l’Autre.

Des pistes pour grandir en maturité psychique ?

Pour participer à  votre transformation intérieure, Sensilead propose à toute personne qui souhaite clarifier ses comportements et ses ressentis au quotidien, libérer son potentiel et devenir leader de sa vie…

Egalement à vous qui êtes entrepreneur, dirigeant, manager, consultant, formateur

En groupe :

  • De prendre le temps pour vous asseoir et observer, comprendre, expérimenter, tester, ressentir, s’entraîner à la perception de soi et de l’autre afin d’agrandir votre conscience de ce que vous vivez intérieurement et donner du sens aux signaux faibles communiqués par les autres.
  • Une méthodologie progressive permettant d’explorer toutes les dimensions du comportement humain : feed-back circulaires, activités expérientielles, visualisations, autodiagnostics et questionnaires validés scientifiquement (FIRO), des principes-clefs pour gagner en confiance et réussir.

En individuel :

  • D’accompagner les acteurs de la société et de l’entreprise pour les ouvrir aux dimensions de l’ETRE.

 «  Le leadership témoigne de ce qu’une personne est dans la jouissance de son être, en accord avec le vivant qui l’anime. » Dominique Baumgartner

Fabienne vous rappelle